Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

120ème congrès national des sapeurs-pompiers de France- du 9 au 12 octobre 2013


120ème congrès national des sapeurs-pompiers de France- du 9 au 12 octobre 2013
C'est fort d'une délégation très importante amenée par le Président du CASDIS de la Haute-Corse , Monsieur Pierre Guidoni, par Monsieur Frédéric Mariani, vice président du CASDIS 2B  et son directeur, le Colonel Charles Baldassari que le SDIS de la Haute-Corse s'est déplacé au Congrès national des sapeurs pompiers de France.

Grâce à l'engagement de la Collectivité Territoriale de Corse et au premier chef son Président, Monsieur Paul Giacobbi, qui a depuis quelques années maintenant permis aux deux SDIS de la région Corse d'être présents au congrès sur un stand installé de main de maître par Monsieur Laurent Assoni  de la CTC en partenariat avec le Commandant Jérôme Mozziconacci du SDIS 2B, véritables chevilles ouvrières. 

Il faut saluer également l'engagement de l'Agence du Tourisme de la Corse par la voie de sa Présidente, Madame Vanina Pieri  qui s'est également impliquée dans la réalisation de ce projet . Sa représentante Madame Aline Beretti à tout au long de ses trois jours été à côté des sapeurs pompiers.
 
Au delà des 3 000 congressistes et 40 000 visiteurs attendus, la délégation de la Haute-Corse a suivi le programme établi en participant activement au différents ateliers qui constituent l'essentiel de l'activité sur le Parc d'exposition de Chambery: 
  • Cérémonie et cocktail d’inauguration
  • Soirée exposants
  • Carrefours Sapeurs-pompiers volontaires, Prévention, Technique, Colloque Histoire, Ateliers NRBC-E, Assistantes sociales
  • Carrefours Sapeurs-pompiers professionnels, Social, Secourisme, Jeunes sapeurs-pompiers, SSSM, Systèmes d’information et de communication, DDSIS
  • Ateliers Chefferie, Infirmiers, Médecins, Pharmaciens, Contrôle gestion, Communication, ENSOSP
  • Réception des délégations étrangères (co-organisée avec la Fédération Française du Matériel d’Incendie et la Mairie de Chambéry)
  • Carrefours Sport, Personnels Administratifs Techniques et Spécialisés, GTN Santé Sécurité Prévention, Milieux périlleux
  • Colloque Anciens sapeurs-pompiers
  • Ateliers Service civique, Gestion des Adhérents, Téléthon
  • Réunion des Présidents de Conseil d’Administration et des Directeurs de SDIS
  • Lancement du Think Tank dédié à la Sécurité civile créé par la FNSPF
  •  Assemblée Générale de l’OEuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d’entraide des sapeurs-pompiers de France
  •  Soirée de Gala
  • Echange d’allocutions entre le Président de la FNSPF et le Président de l’Assemblée des Départements de France (ADF)
Enfin en point d'orgue de ce grand rassemblement 
  • l' Assemblée Générale de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France Echange d’allocutions entre le Président de la FNSPF et le Président de la République  

120ème congrès national des sapeurs-pompiers de France- du 9 au 12 octobre 2013
L'édition spéciale des sapeurs pompiers de France écrit dans ses colonnes: 

 120ème congrès : de vraies réponses pour notre modèle de secours

Temps fort de l’année pour les sapeurs-pompiers de France, le 120e congrès de la FNSPF qui s’est déroulé à Chambéry du 9 au 12 octobre a tenu toutes ses promesses.
C’est dans un climat de vive préoccupation que s’est ouvert ce grand rassemblement.
Depuis plusieurs mois déjà, la communauté des sapeurs-pompiers alertait les pouvoirs publics à travers la Fédération sur les menaces pesant sur le modèle français de sécurité civile. En particulier, sur quatre points de fragilité:
  • la baisse des effectifs en accélération, avec près de 6 000 sapeurs-pompiers volontaires en moins depuis 2007 ;
  • l’érosion du maillage territorial fort de 7 300 casernes pourtant considéré comme une grande richesse en vertu des réponses opérationnelles de proximité qu’il favorise au quotidien et face aux catastrophes ;
  • l’insuffisante coopération entre l’Etat et les collectivités territoriales ;
  • enfin, la dégradation du rôle qu’occupent les sapeurs-pompiers dans le domaine du secours à personne face à l’action unilatérale de la Santé

Réponses fortes à de vives préoccupations 

Le malaise ressenti était si profond que ce grand rassemblement de Chambéry apparaissait comme une occasion unique de mettre cartes sur tables et de trouver des solutions. Porté par le sens de l’intérêt général, c’est avec une grande détermination que la Fédération a cherché à obtenir des réponses communes de la part de l’ensemble des acteurs de la gouvernance des SDIS. 
À l’initiative de Manuel Valls, lors de sa venue vendredi à Chambéry, un Plan d’action pour les sapeurs-pompiers volontaires intitulé « Engagement pour le volontariat » a été signé par lui-même, le président de la FNSPF Éric Faure, et tous les acteurs de la gouvernance des SDIS :présidents de l’ADF, de l’AMF, du Conseil national des SPV ainsi que de la CNSIS, l’instance de régulation.
Ce sont les fondements 
d’une véritable politique publique en faveur du volontariat qui ont été ainsi posés à travers les vingt-cinq mesures de ce Plan d’action aux cinq volets. « Un engagement qui nous lie tous, au niveau national comme au niveau local » a précisé le colonel Faure. Le chef de l’État, garant d’un modèle de secours renforcé Clôturant le congrès de Chambéry, le président de la République François Hollande s’est présenté comme le garant de cet engagement pour le volontariat, et même au-delà, comme celui à qui il revient, en tant que chef de l’Etat, de faire vivre le modèle unique de la sécurité civile française, dans toutes ses composantes, professionnelle et volontaire. Ainsi, sur le premier point de fragilité « je donne comme objectif de retrouver 200 000 sapeurs-pompiers volontaires d’ici la fin du quinquennat » a-t-il précisé, et « je veux que soit menée une grande campagne nationale de communication à destination des jeunes ». Sur le deuxième point, le chef de l’État a décidé de « mettre un verrou au processus de fermeture des casernes », pour que celles-ci ne soient plus une variable d’ajustement budgétaire.
La modernisation de la gouvernance des SDIS entre l’État et les collectivités territoriales a été aussi réaffirmée comme une exigence. Une priorité qui permettra notamment de veiller à une meilleure reconnaissance de la filière sapeur-pompier (encadrement supérieur, SSSM) dont les carrières, « quel que
soit le grade, quelle que soit la spécialité, doivent être aussi attractives que les autres corps et cadres d’emploi de la fonction publique ».
Le président de la République a aussi affirmé que « l’accès aux soins urgents depuis n’importe quel point de notre territoire en moins de trente minutes est un objectif qui ne pourra être atteint que si les sapeurs-pompiers sont totalement partie prenante des secours à personne à parité avec les autres acteurs ».
Il a rappelé que le Référentiel de 2008 sur le secours à personne était « la base juridique » de cet engagement, et que son évaluation débuterait « dès la semaine prochaine ! » Ces engagements et ces marques de reconnaissance ont été perçus de façon très positive par la communauté des sapeurs-pompiers, heureuse de constater que ce grand rassemblement de Chambéry a tenu toutes ses promesses. Un rassemblement dont la réussite est en grande partie lié à la qualité de l’organisation et à la mobilisation des 1 300 bénévoles et des 320 exposants. Un rendez-vous sur le thème « Innovation
et prospective » marqué également par la consolidation de la filière industrielle de sécurité civile et le lancement de l’IFRASEC, le nouvel Institut français de sécurité civile créé par la FNSPF.

 

131012_discours_e_faure_receptionpr_congreschambery2013.pdf 131012_DISCOURS_E FAURE_RéceptionPR_CongrèsChambéry2013.pdf  (124.84 Ko)


120ème congrès national des sapeurs-pompiers de France- du 9 au 12 octobre 2013
La visite du ministre de l’Intérieur vendredi après-midi au congrès de Chambéry a été placée sous le signe de trois valeurs fortes des sapeurs-pompiers
de France : la solidarité, la jeunesse, et le souci de progrès. Evènement rare, le ministre de l’Intérieur a commencé la visite de ce congrès ayant pour thème « Innovation et prospective » en se rendant à l’Assemblée générale de l’Oeuvre des Pupilles (ODP). « Je tenais à vous témoigner toute mon estime pour votre action de bénévoles, que trop ignorent et que vous conduisez avec beaucoup d’engagement, de modestie, de discrétion, mais surtout d’efficacité. […] Je tiens à vous témoigner ma reconnaissance et tout simplement mon admiration ». Le ministre de l’Intérieur a également envoyé un signal fort à la jeunesse, relayé dans son allocution devant la communauté des sapeurs-pompiers : « Il y a aujourd’hui près de 30 000 jeunes sapeurs-pompiers qui se préparent à assurer la relève. Et c’est très largement grâce à votre réseau associatif que tout cela fonctionne. Mais je souhaite que l’on aille plus loin encore. Je souhaite que les Sdis eux-mêmes puissent vous épauler dans cette démarche d’éducation et de formation ». À l’issue d’une longue visite du salon où il a pu découvrir le savoir-faire et le sens de l’innovation des constructeurs, le ministre de l’Intérieur s’est dit « très fier et heureux d’avoir assisté au lancement officiel des travaux de l’Institut français de sécurité civile, l’IFRASEC ». Ce nouveau laboratoire d’idées et d’analyses créés par la FNSPF a en effet pour vocation de produire un nombre conséquent d’analyses qualitatives au sujet du modèle français d’organisation des secours. Présenté à l’occasion de ce congrès, l’étude sur le modèle économique du volontariat a particulièrement retenu l’attention des congressistes car elle démontre clairement, chiffres à l’appui, que le modèle français est la solution qui offre le meilleur rapport coût efficacité que n’importe quel autre alternative. La signature du plan d’action pour les sapeurs-pompiers volontaires intitulé « Engagement volontariat » a été le grand temps fort de sa visite. « Le modèle du volontariat, il ne faut pas seulement le conserver en l’état ; il faut en solidifier les bases pour qu’il puisse s’adapter aux évolutions de la société ». Puis, en compagnie du colonel Faure, il est allé visiter la nouvelle plateforme d’appels 15-18 au SDIS de Haute-Savoie, symbole depuis 1996 de la capacité des acteurs sapeurs-pompiers et de la santé à agir ensemble, lorsque la volonté de coopérer en bonne intelligence est au rendez-vous. 

131011_engagementpourlevolontariat.pdf 131011_EngagementPourLeVolontariat.pdf  (4.31 Mo)


120ème congrès national des sapeurs-pompiers de France- du 9 au 12 octobre 2013
François Hollande, Président de la République, 

Les messages forts

« Chers amis sapeurs-pompiers, je tenais à vous exprimer toute ma gratitude », a précisé d’emblée le président de la République François Hollande, en clôture du 120e congrès de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, « une organisation qui constitue, par sa légitimité et sa force, l’interlocuteur permanent des pouvoirs publics et le partenaire du dialogue social. […] La France dispose d’un modèle de sécurité civile qui fait notre fierté. Il est fait de proximité, de continuité, de complémentarité. C’est un beau modèle ! Il nous revient de le faire vivre, le défendre, le fortifier et le promouvoir. Et c’est ma responsabilité. » […] Comment y parvenir ? Secours de proximité confortés « En préservant d’abord le maillage territorial. Il y a eu le choix de fermetures de casernes sans qu’il y ait eu de pertinence à le faire. La Conférence nationale des services d’incendie et de secours sera désormais saisie de tout projet de fermeture de centre. […] Le volontariat est une priorité nationale. L’objectif est de retrouver 200 000 sapeurs-pompiers volontaires d’ici la fin du quinquennat, c’est-à-dire retrouver en 2017 le niveau qui était le nôtre une décennie plus tôt ». Reconnaissance de la place centrale des sapeurs-pompiers dans le secours aux personnes « L’objectif d’accès aux soins urgents en moins de trente minutes […] ne pourra être atteint que si les sapeurs-pompiers sont pleinement partie prenante des secours à personnes, à parité avec les autres acteurs. […] Les sapeurs-pompiers ne peuvent pas être considérés comme des sous-traitants, des exécutants, des supplétifs : ils sont des acteurs responsables, qui doivent être associés aux décisions, à la conduite des politiques et à la définition des modalités des interventions. Leur rôle ne saurait donc, en aucun cas, ni par qui que ce soit, être remis en cause. […] Un cadre juridique existe : le Référentiel de 2008. Son évaluation « débutera la semaine prochaine. Ses conclusions sont attendues pour la fin de l’année. […] Il faut veiller à ce que chacun soit à sa place et que les sapeurs-pompiers soient respectés ». « Il y a aussi dans la gestion des moyens aériens des aberrations qui ne sont plus tolérables. Il est inacceptable que chacun mène sa propre politique, sa propre gestion de flotte, sans se soucier de la cohérence d’ensemble. Là aussi, j’attends des propositions pour la fin janvier 2014. » « Un exemple – comment ne pas évoquer ici à Chambéry au coeur de la Savoie le secours en montagne […] gendarmes et sapeurs-pompiers, chacun doit avoir son rôle dans cette mission difficile ». Engagement pour le volontariat « Le volontariat est une priorité nationale. […] L’objectif est de retrouver 200 000 sapeurs-pompiers volontaires d’ici la fin du quinquennat, c’est-à-dire retrouver en 2017 le niveau qui était le nôtre une décennie plus tôt ». Les volontaires […] doivent être soutenus, accompagnés par l’État. (…) Je souhaite que le gouvernement prenne l’initiative d’établir un plan national autour de trois initiatives : le lancement d’une campagne de communication nationale pour encourager les jeunes à se porter volontaires ; la défense auprès de la Commission européenne du maintien de l’exception du volontariat dans la Directive « travail » ; et un Engagement pour le volontariat, signé ici même hier entre l’Etat, les collectivités locales et la Fédération : « l’indemnité horaire des volontaires évoluera pour garantir leur pouvoir d’achat. De même, les sapeurs-pompiers volontaires doivent pouvoir disposer d’un accès
privilégié au logement social ». Revalorisation des carrières de SPP « Les sapeurs-pompiers professionnels, c’est l’ossature de notre système de sécurité civile. […] Je souligne les initiatives qui découlent du protocole d’accord conclu à la suite du congrès de votre Fédération à Nantes […]. Je pense à la consolidation du statut des personnels de direction des SDIS » […], qui devra être « rendue effective dès l’an prochain pour toutes les catégories de personnel concernées ». Considération « Les sapeurs-pompiers méritent la reconnaissance de la Nation, et pas seulement sur le plan verbal dont ils sont abreuvés. J’ai décidé de doubler le nombre de sapeurs-pompiers nommés ou promus dans l’ordre de la Légion d’Honneur et dans l’ordre national du Mérite. Des signes devront être visibles dès les promotions de la fin de l’année ». Je mesure vos inquiétudes. Soyez sûr que nous allons mettre en oeuvre les engagements que j’ai pris devant vous.