Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

36 heures d’exercices non-stop pour le SDIS 2B et le HCFDC en Balagne


L’exercice « Corbelle 17 » réalisé cette année encore, dans le cadre d’un solide partenariat entre le haut comité français à la défense civile (HCFDC) et le service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Corse a tenu toutes ses promesses. Au niveau national, le ministère des affaires étrangères à travers son centre de crise jouait également la partie donnant la véritable dimension nationale et internationale de cet exercice inédit. Lors de la première journée, les joueurs étaient rassemblés dans la salle de cinéma du 2ème régiment étranger de parachutistes de Calvi afin d’y prendre connaissance d’un scénario bien écrit et décliné en plusieurs phases : prise d’otages, séisme, attaque d’un forcené, accident de nature chimique, évacuation de ressortissants. L’exercice hors-normes par la diversité des moyens humains et matériels déployés, s’est simultanément déroulé sur les secteurs communaux de Calvi et Calenzana, deux municipalités étroitement associées à l’opération.
 
Entrainement à la gestion de crise

Depuis un centre de gestion de crise installé à Paris, les cadres des entreprises concernées ont pu notamment se familiariser avec la gestion de crise à travers un jeu de rôle parfaitement orchestré par le HCFDC et un négociateur aguerri du groupe « Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion » de la Police Nationale (RAID). Pour la toute première fois, le SDIS 2B, sous la houlette du commandant Jean-Luc Baldovini selon un scénario orchestré par le commandant Patric Botey, mettait en œuvre le détachement de recherche, d’extraction et de sauvetage (DRES) appuyé par les 2 chars M 113 et le service de santé et de secours médical (SSSM). Pour les besoins de la scène impliquant un forcené, la direction générale de la gendarmerie nationale, ordonnait un assaut spectaculaire du peloton corse de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) « Sabre ».  Côté coulisses, on notait la prestation réussie des étudiants de la filière « gestion des secours et management des soins en situation de crise » (C2MS2) de l’université de Corte représentée sur place par le docteur Daniel Di Giambattista, directeur scientifique de la filière et ex médecin-chef du SDIS 2B. L’intéressé participait également la veille, à la formation des stagiaires-joueurs à la prise en charge des victimes sur « Damage control » (soins immédiats pour limiter les dégâts). Parallèlement côté plaine de Calenzana, le groupe de recherche et d’intervention en milieu périlleux (GRIMP), l’équipe spécialisée sauvetage-déblaiement (SD) et l'équipe Cynophile du SDIS 2B, démontraient comme toujours de manière très professionnelle, leur expertise en matière de sauvetage déblaiement.
 
Des partenaires nouveaux engagés dans l'aventure

Parmi les temps forts de « Corbelle 17 » on retiendra très certainement, l’intervention ordonnée et étonnante de la cellule d’intervention en milieu chimique (CMIC) du service départemental d’incendie et de secours de Corse-du-Sud (SDIS 2A) sur une fuite supposée de produit chloré. Une occasion pour la Société NBC-SYS (NEXTER) de présenter un engin innovant de type Quad 6 roues, baptisé « Meerkat » et destiné à intervenir sur des opérations de décontamination nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique (NRBC). Le groupe de reconnaissance robotisé du service départemental d’incendie des Bouches-du-Rhône (SDIS 13) profitait quant à lui, de la phase « chimique » de l’exercice, pour mettre à contribution son Drone sous le regard attentif du Colonel Charles Baldassari, directeur du SDIS 2B. Ce dernier saisissait par sa présence sur site, l’opportunité d’échanger avec les divers partenaires de l’opération dont chacun s’accordait à en reconnaitre la réussite, et ce, sur bien des plans. En fin de journée, les participants et organisateurs se retrouvaient dans les salons cossus de la caserne Sampiero afin d’y partager le verre de l’amitié à l’invitation des autorités du 2ème régiment étranger de parachutistes. Unité d’élite dont les équipes d’interventions ont de nouveau montré leur réel savoir-faire tactique durant la phase d’assaut destinée à libérer les pseudos otages.

L'appui des sociétés expertes

A noter enfin que les sociétés des groupes Airbus, NBC Sys- NEXTER, Paul BOYE ont à cette occasion, déployé des solutions techniques innovantes en termes d’équipements. De même la société DIGINEXT a apporté un système de commandement tactique et de cartographie opérationnelle baptisé CRIMSON. Précisons à toute fin utile que l’ensemble de ces sociétés, offrent leurs services gracieusement dans un cadre d’expérimentation et d’entraînement.