Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

Attention au monoxyde de Carbone !!


Attention au monoxyde de Carbone !!
Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Chaque hiver, celles-ci sont responsables d’une centaine de décès en France. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est un gaz très difficile à détecter. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les accidents.
 
 Les principales sources d’intoxication au CO
 
Les appareils de chauffage à combustion (bois, charbon, fuel, gaz naturel, butane, propane, essence ou pétrole…) et de production d’eau chaude (chauffe-eau au gaz) mal entretenus ou mal installés sont les principales sources d’intoxication au CO, en particulier s’ils sont associés à des conduits d’évacuation mal ou non entretenus et installés dans des locaux insuffisamment aérés. Une intoxication sur 4 est due à un appareil non raccordé, le plus souvent utilisé de manière inappropriée : un chauffage mobile d’appoint utilisé de façon prolongée, un groupe électrogène ou un brasero/barbecue fonctionnant dans un espace clos.
 
 Les symptômes de l’intoxication au CO
 
 Les symptômes - maux de tête, fatigue, nausées - apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite : en cas de suspicion d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes). La prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation spécialisée.

Pour éviter ces accidents, il faut respecter les recommandations suivantes 

Comme l’impose la réglementation :
  • Avant l’hiver, faire impérativement entretenir les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié ;
  • Faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;
Mais aussi :
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
  • N’utiliser sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ce dernier doit impérativement être placé à l’extérieur des bâtiments ;
  • Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion (poêle à pétrole, …) : au bout de quelques heures, l’appareil risque de ne plus bien fonctionner et de dégager du CO. (Source documentaire : sante.gouv.fr)
 
 


IN LINGUA NUSTRALE
 

Attenti à u monossidu di carboniu !

 
 
Calanu e timperature è crescenu i risichi d’intussicata à u monossidu di carboniu (CO) chì tomba ogni inguernu cerca una centinaia di parsone in Francia. Per palisà stu nemicu ch’ùn si pò ne vede, ne sente, ne risente, si strazieghja abbastanza. Èppuru, cù unepochi di previdenze, hè cusì simplice di scansà l’accidenti.

 

D’induve vene u CO ?

 
U monossidu di carboniu sbuccia per u più da e scalderie à brusgera (à legnu, carbone, fuel, gasu naturale, affinatu, essenza o petroliu,…) o da i furnelli à gasu in gattivu statu o stallati male. U risicu hè ancu più grande s’elli sò rinchjosi dentru una stanza senza aerazione.
Di fattu, un’intussicata nant’à quattru hè colpa d’un apparechju appiccatu male, stallatu per u più di manera scurretta, cum’è per esempiu una scalderia movibile di cumplementu incesa troppu longu, o un gruppu elettrugenu o una brasgera apprudata à l’internu.
 

I sintumi di l’intussicata

 
I sintumi di l’intussicata – pena in capu, stanchezza, anticoriu – sorgenu più o menu prestu, tucchendu ogni tantu parechje parsone. Un’intussicata maiò pò mandà in a cilata, o fin’à a morte in un pugnu di minutu. Per quessa, ci vole à fà prestissimu s’omu teme un’intussicata :
 - aerà a stanza subbitu subbitu,
 - spenghje s’ella hè pussibile ogni apparechju à cumbustione,
 - evacuà u locu,
 - chjamà i succorsi à u 15, u 18 o u 112 (è u 114 per e parsone malintesevule).
Ci tocca à incaricà si à u più prestu di e parsone intussicate, subbitu dopu à i primi sintumi, chì ponu ancu abbisugnà un’uspitalisazione dedicata.

 

Ricummandazione per parà si da l’accidenti

 
A Legge impone di
 - Fà intratene à u megliu tutte e scalderie, tutti i furnelli è ogni surghjente di cumbustione da un impresariu dedicatu ;
 - Fà sfulighjinà ogni cunduttu d’evacuazione di u fume da un impresariu dedicatu.
 
Ma ci tocca dinù à pruibisce si di
 - scaldà si fendu usu d’un brusgiume da chì ùn hè micca l’usu (furnellu di camping, fornu, brasgeru, cucinara,…) ;
 - fà usu d’un gruppu elettrugenu in un locu chjosu ;
 - ghjuvà si troppu longu d’un caldore d’appuntu à cumbustione, chì dopu à parechje ore, ne pò sorge
u CO
 
Surghjente : sante.gouv.fr