Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

Des sauveteurs du SDIS 2B, décorés pour actes de courage et dévouement à Manso en Balagne.


La Balagne célébrait récemment le triste anniversaire de la tragédie dite du cirque de la solitude qui avait décimé les vies de sept randonneurs le 10 juin 2015. C’est pour honorer leur mémoire et récompenser les sauveteurs engagés sur cette opération, qu’une cérémonie était conjointement initiée par la commune de Manso et les services de la préfecture de la Haute-Corse. Celle-ci s’est tenue en présence de nombreuses autorités civiles, militaires au premier rang desquelles on notait la présence de MM Alain Thirion, préfet de Haute-Corse,  Pasquale Simeoni, maire de Manso, Richard Smith, directeur départemental de la cohésion sociale des populations (DDCSPP), François Orlandi, président du Conseil Départemental de Haute-Corse et président du conseil d'administration du SDIS, Jean-Félix Acquaviva, président de l'Office des transports de Corse, représentant le président de la Collectivité Territoriale de Corse, Marie Siméoni, élue de l'Assemble de Corse représentant le président Jean-Guy Talamoni, Paul Giacobbi, député de Corse,  Jacques Costa, président du PNRC, Bernard Franceschetti, maire d'Asco, Michel Mezzadri, maire de Venaco, Jean-Marie Seité, maire de Galéria et bien d'autres élus des communes de Haute-Corse, François Marchetti, président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, Elisabeth Santelli, conseillère départementale de Calvi-Balagne, le général de corps d'armée Serge Caillet, commandant la région de gendarmerie de Corse, le colonel Mathieu Demesy, commandant le Groupement de gendarmerie de gendarmerie de Haute-Corse, le commandant Olivier Burles, commandant la compagnie de gendarmerie de Calvi, Le colonel Charles Baldassari, directeur du SDIS de Haute-Corse et son Etat-Major, une délégation du PGHM et de la section de recherches,  l'UIISC5 de Corte, un détachement de la BA 126 de Ventiseri-Solenzara.

Des sauveteurs récompensés

Vers 10 heures, le Préfet Alain Thirion donnait le tempo de la remise de différentes décorations aux vingt-quatre sauveteurs engagés lors de cette périlleuse opération de recherche des victimes. Ainsi du côté des sapeurs-pompiers de Haute-Corse des hommes du Groupe Montagne et le chef de corps du centre de première intervention de Galeria, recevaient à titre individuel des décorations pour leur participation remarquée aux opérations de recherche et de mise en sécurité. Ainsi la médaille de Bronze « Courage et Dévouement » étaient décernée à MM. Adjudant-Chef Jean Albertini, Adjudant-chef Christian Casanova, Caporal-chef Pierre Lepidi, Sergent Jean-André Moretti,  Sergent-chef Jean-Paul Luisi, Sergent-chef Jean-Christophe Paoli et Sergent Jean-Etienne Memmi. Le Lieutenant Ange Santucci, chef du CPI de Galeria recevait quant à lui, la médaille de bronze de la sécurité intérieure pour avoir procéder à l’évacuation en urgence de particuliers menacés en aval du site. Une messe suivait à 11 h dans la petite église de Barghjana. Elle était officiée par l’Abbé Ange Michel Valery et soudait dans une même ferveur les proches des victimes, l’assemblée des fidèles et autorités, secouristes et population locale. Puis à l’issue de l’office marqué par une forte émotion, un banquet campagnard réunissait sous la mairie de Barghjana l’ensemble des participants.

Inauguration de la stèle commémorative

Vers 15 heures, les autorités se transportaient en contrebas du village afin de procéder à l’inauguration de la stèle commérant la tragédie di i cascitoni. Le Préfet Alain Thirion, assisté par un proche des victimes et MM Pasquale Simeoni, maire de Manso, François Orlandi, président du conseil départemental de Haute-Corse et Jean-Félix Acquaviva, membre de l'Exécutif de Corse, dévoilait la plaque commémorative. Des dépôts de gerbe devaient suivre et divers allocutions prononcées rappelant les risques encourus par les passionnés de montagne, mais aussi le formidable engagement humain qui est à la base de toute activité sportive dans ce domaine très prisé des touristes, lieu de tous les défis qui heureusement ne se terminent pas toujours de cette façon. Symbole du drame horrible qui s’est joué dans de magnifique paysage du Falasorma, une petite fille déposait au pied de la stèle un joli petit bouquet de fleurs jaunes, fraichement cueillies. A l’issue de la cérémonie, les proches des victimes se retrouvaient devant la stèle afin d’unir leurs pensées à celles de leurs proches, partis trop tôt par une belle journée d’été, découvrir l’une des merveilles que recèle notre île, et qui a dramatiquement scellé leur destin.