Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

Étape espagnole dans le cadre des programmes européens au sein du SDIS 2B


Du 5 au 18 novembre derniers, les commandants Patric Botey et Marien Setti, ont effectué un périple studieux en Espagne. Celui-ci constituait la première moitié d’un détachement d’un mois, la seconde devant se dérouler en fin d’année 2018. Ceci s’inscrit dans le cadre d’échanges sur les bonnes pratiques en matière d’incendies de forêts développées au sein du programme européen Geosafe qui finance entièrement ce type de déplacements professionnels afin de faciliter les échanges, les retours d’expérience ou le partage d’idées innovantes entre les partenaires européens ou de pays tiers et pour lequel le SDIS2B a accueilli depuis 2016 de nombreux partenaires universitaires à Furiani.

https://theconversation.com/as-wildfires-expand-fire-science-needs-to-keep-up-86103

Ce premier déplacement a conduits les deux officiers en Catalogne, où ils ont été chaleureusement reçus, entre autres, par MM. Jordi Vandrell, Oriol Vilalta Caellas et Nuria Prat de la Fondation Pau Costa. Lors de cette première étape en Catalogne, les commandants Botey et Setti, ont pu découvrir les diverses méthodologies appliquées dans cette région en matière de lutte contre l’incendie de forêts. Pour ce faire ils ont été guidés sur le terrain par M. Marc Castellnou, figure emblématique des « brûleurs » du groupe d’action forestière (Grupo de Actuaciones Forestales, GRAF). L’intéressé leur a présenté tous les aspects de l’engagement tactique, en salle et sur le terrain à Manresa notamment, à partir d’exemples de feux de forêts réels ayant touché la Catalogne.

A la suite de quoi, une autre rencontre avait lieu à Barcelone dans les locaux de la Direccio General de Proteccio Civil avec M. Sergio Delgado Molina, sous-directeur des opérations et de gestion de crise au sein du  CECAT  de la « Generalitat de Catalunya », équivalent catalan du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises français (COGIC) et de Mme Christina Vicente Moreno, officier en charge des opérations de secours, qui a supervisé les attentats meurtriers de Barcelone les 17 et 18 aout 2017. C’est en sa présence, que nos deux officiers ont pu échanger sur les spécificités de la gestion de crise à travers les données concrètes d’un retour d’expérience.

L’étape catalane s’achevait avec une visite à l’université polytechnique de Catalogne, à propos d’un autre projet européen baptisé « ANYWERE » http://anywhere-h2020.eu/  la visite a permis de mieux appréhender avec M. Daniel Sempere Torres, https://youtu.be/6xBfb_8bwU4 directeur des recherches appliquées à l’hydrométéorologie, les prévisions météorologiques appliquées aux risques majeurs naturels. Durant la deuxième semaine, les commandants Botey et Setti, ont rejoint Tolède où ils sont allés à la rencontre des responsables du service forestier (INFOCAM) de la région de Castille La Manche à l’invitation de Juan Bautista Garcia Egido, Coordinateur technique de GEACAM.

Contrairement à ce qui se fait en France, la conduite des opérations sur les incendies de forêt en Espagne, relève de la compétence d’un corps forestier régional. Les pompiers se cantonnent quant à eux, à la lutte contre l’incendie urbain et les risques technologiques et routiers. L’approche tactique du corps forestier, est essentiellement axée sur l’emploi des techniques de brûlage dirigé, d’emploi du feu tactique et de forestage manuel et/ou avec engins lourds.  Ainsi comme l’ont pu le découvrir nos deux ambassadeurs, la région de Castille la Manche passe, à la veille de chaque saison estivale, un marché public avec des entrepreneurs locaux, disposant chacun de puissants bulldozers dans l’objectif de s’assurer de leur concours opérationnel en cas de sinistre. Leur emploi se fait selon un calendrier bien précis, durant les deux premiers mois, les entrepreneurs réalisent des travaux d’entretien ou de création de bandes pare-feux le long des voies. Puis les deux mois suivants, ils sont pré positionnés afin de pouvoir être engagés dans des opérations antiincendies sous la conduite d’un officier de coordination.  À noter que les bulldozers sont utilisés non pas comme engins de soutien mais comme engins de lutte en attaque directe ou indirecte.

Également au programme des commandants Patric Botey et Marien Setti, un colloque fort intéressant sur les facteurs humains dans l’environnement des incendies de forêts, avec notamment à la clé, deux interventions remarquables. D’une part, celle de M. Ali Gheith, professeur au Metropolitan College of New York (collège métropolitain de la ville de New-York aux Etats-Unis) qui a développé le thème de la vulnérabilité psychologique des populations et intervenants face aux catastrophes. De l’autre, celle de M. Euan Ferguson, officier en chef du Victorian Country Fire Authority (service incendie de la ville de Victoria en Australie) qui lors de son intervention, a mis en évidence les difficultés rencontrées dans la prise de décisions lors de feux catastrophes à l’exemple du sinistre baptisé « Black Friday » (Samedi noir) qui en 2009, a coûté la vie à 173 australiens.

Le séjour en terre d’Espagne, s’est conclu par une énième rencontre avec la professeure Begonia Vitoriano de la prestigieuse université Complutense de Madrid. C’est là que, après avoir été accueilli par le Recteur José Carrrillo Menéndez, nos officiers ont pu échanger dans le cadre du programme européen « Geosafe », sur la thématique de la modélisation des feux de forêts et aussi avec la Pr Pilar Romero et Gonzalo Barderas sur l’emploi des drones pour les acquisitions de données dont un exemplaire très performant pourrait être expérimenté l’année prochaine en Haute-Corse. Ces échanges ont été très fructueux et les rencontres particulièrement riches tant sur le plan technique que sur le plan humain.