L'ARTICLE

LE GROUPE MONTAGNE DES SAPEURS POMPIERS (G.M.S.P.)


LE GROUPE MONTAGNE DES SAPEURS POMPIERS (G.M.S.P.)
LE GROUPE MONTAGNE DES SAPEURS POMPIERS (G.M.S.P.)
 
  • Présentation
     
                                               Placé sous l’autorité du commandant Octavien MESCHINI, Directeur des Unités Territoriales, et de son service « équipes spécialisées » dont a la charge le lieutenant Joël MATEOS, le Groupe Montagne des Sapeurs-Pompiers, créé en 1984, était à l’origine basé à Venaco, avant de s'installer à Corte avec la création du syndicat intercommunal regroupant les centres d’incendie et secours de Corte et Venaco en 1991. 

Départementalisé dès 1996, il a alors évolué tant au niveau de l’encadrement que des formations spécifiques qui ont été harmonisées au niveau National. L’arrêté du 8 décembre 2000 fixant le Guide National de Référence relatif au secours en montagne, a également crée la fonction de conseiller technique (C.T) montagne sapeur pompier, réfèrent de la spécialité auprès du Directeur. Ce rôle a incombé pendant de nombreuses années à l’adjudant chef Martin SALLEI, il est maintenant du ressort du sergent Laurent ACQUAVIVA.
D'une dizaine d'hommes à ses débuts, l'équipe se compose actuellement de dix huit secouristes dont sept chefs d'unité et un C.T.D.. 7 sapeurs-pompiers professionnels et 11 volontaires s’entraînent toute l’année pour pouvoir exécuter des missions de sauvetage parfois délicates, voir dangereuses.
Ils sont tous formés pour intervenir, en été comme en hiver. Passionnés de montagne, trois sont par ailleurs titulaires du titre de guide de haute montagne, un du titre de brevet d’état d’escalade et onze du diplôme d'accompagnateur en moyenne montagne. Tous sont installés en Corse depuis des années et connaissent parfaitement le territoire insulaire.
Les membres du G.M.S.P ont des activités professionnelles différentes, mais toutes sont liées à la montagne, qui demeure une passion commune. Ainsi, certains font partie de l’équipe montagne du Parc Naturel et Régional de Corse, d’autres sont professeurs,  agriculteurs, ou bien encore infirmiers. De la randonnée à l'alpinisme en passant par le ski et le milieu aquatique, chacune de ces disciplines est sans cesse travaillée et évaluée au travers de nombreux entraînements, en Corse et sur le continent. Les tests d’évaluation stricts sanctionnant la maîtrise des différentes compétences font l’objet d’un arrêté préfectoral fixant la liste d’aptitude opérationnelle des agents formés à la spécialité.
Le G.M.S.P intervient généralement en milieu d’accès difficile, là où les moyens traditionnels des sapeurs pompiers sont inopérants. Il est basé sur un mode  de fonctionnement fondé sur l’alternance, avec le Peloton des Gendarmes de Haute Montagne (P.G.H.M).Il est ainsi de permanence une semaine sur deux sur l’ensemble du département.
Composé d’une garde postée de 3 personnels, basés sur le centre de secours de Corte, au centre du massif insulaire, il peut rapidement, lorsque les conditions l’exigent, mobiliser des agents supplémentaires. Il est également amené à travailler en collaboration avec le S.A.M.U, le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux (G.R.I.MP) et le Service de Santé et de Secours Médical (S.S.S.M) du S.D.I.S 2B, le P.G.H.M, ou le G.M.S.P de Corse-du-Sud lorsque la situation l’exige.
Il a enfin des relations très étroites avec les moyens hélicoptères, de la sécurité civile principalement, avec lequel il est amené à s’entraîner et intervenir de manière très importante. Nos missions nécessitent ainsi l’emploi de moyens aériens dans 80% des cas.
Grâce à un effort conséquent, le groupe dispose de moyens matériels et humains qui lui permettent  de travailler dans de bonnes conditions. Les secouristes sont ainsi dotés d'un équipement individuel de base et d'un équipement collectif  comprenant le matériel nécessaire pour  réaliser les manœuvres de sauvetages en toutes saisons. 
 
Depuis le début de l’année 2012 (au 15 juin), nous totalisons ainsi 50 sorties et plus de soixante victimes ont été secourues ou assistées par nos moyens. Nous réalisons en moyenne 110 interventions par an, un chiffre en constante progression depuis 2009. Environ 80% de nos interventions se concentrent durant la période estivale, entre le 1er juin et le 30 septembre. Au rang des activités à risque, la randonnée a occasionné la majorité de nos missions, soit 85% d’entre elles. Arrive ensuite en moindre proportion, de 2% à 5%, le canyoning, le parapente, le ski ...  Sur l’ensemble de ces missions 35% des secours ont été médicalisés. Durant la saison estivale, le G.M.S.P réalise une à deux interventions par jours.
 
  • Formation et emplois
     
              Outre leur formation et leur pratique régulière des activités de secours aux personnes liées à leur qualité de sapeur-pompier, les secouristes doivent posséder une condition physique irréprochable leur permettant de se déplacer à pied ou à ski, rapidement, avec aisance et en toute sécurité.
De ce fait, ils doivent suivre le cursus de formation découpé en plusieurs niveaux de technicités. Ces formations sont dispensées à Chamonix, encadrés par des chefs d’unités parfois guides de haute montagne.
Ces stages sont pris en charge par le Service Départemental Incendie et Secours de Haute-Corse:
 
§  Formation de sensibilisation au secours en montagne : 26 heures
 
§  Formation équipier : 80 heures de tronc commun, 40 heures pour le module option neige, 40 heures pour le module glace mixte, et 40 heures pour le module canyon.
Emploi d’équipier: L'équipier secours en montagne réalise une reconnaissance et/ou un sauvetage en montagne ou en milieu d'accès difficile.
 
§  Formation chef d’unité : 78 heures de tronc commun, 40 heures pour le module option neige, 40 heures pour le module glace mixte, et 40 heures pour le module canyon.
Emploi de chef d’unité: Le chef d'unité secours en montagne conduit et coordonne les interventions de l'unité lors des opérations de secours en montagne ou en milieu d'accès difficile.
 
§  Emploi de conseiller technique départemental : Le conseiller technique secours en montagne conseille le directeur départemental des services d'incendie et de secours (D.D.S.I.S) et le commandant des opérations de secours (C.O.S) sur les opérations liées aux secours en montagne.
 
 
 
  • Comment intégrer le groupe montagne des sapeurs pompiers de la Haute-Corse ?
     
§  Remplir un dossier en qualité de sapeur pompier volontaire,
 
§  Satisfaire aux épreuves de la formation de base des sapeurs pompiers  volontaires,
 
§  Avoir une solide expérience dans la pratique de la montagne en  toute saison,
 
§  Fournir une lettre de motivation, ainsi qu'une liste de courses variées en montagne (escalade, glace, ski de randonnée),
 
§  Etre apte médicalement, physiquement, et avoir réalisé les tests de recrutement,
 
§  Etre retenu à la suite de l'entretien avec les responsables du SDIS et le conseiller technique.

Voir galerie photos