L'ARTICLE

Le « Morane 2B » veille sur le territoire de la Haute-Corse


Sa silhouette est devenue familière dans le ciel de la Haute-Corse dont il survole le territoire dans l’objectif de détecter la moindre fumée qui pourrait trahir un départ feu. Ainsi le Trush S2R de la société MIDAIR qui est loué pour la saison des incendies par le Conseil Départemental de Haute-Corse, effectue une mission d’aérosurveillance du territoire à la demande du service départemental d’incendie et de secours de Haute-Corse qui le met en œuvre de manière opérationnelle. Basé au Pélicandrome de Calvi durant tout l’été, le « Morane 2B » et son pilote M. Jean Bories, se tient prêt à prendre l’air si la situation l’exige. En plus de sa capacité à détecter les fumées, le Trush S2R dispose d’un réservoir d’eau d’une capacité de 2000 litres d’eau ou de mélange (retardant, moussant) capable de stopper net un départ de feu. C’est un atout considérable dans la lutte contre les incendies qui menacent la Haute-Corse les jours de vent. Côté technique, le Trush S2R est à l’origine un avion « tout-terrain » destiné essentiellement à l’épandage agricole et à la lutte antivectorielle. Cependant depuis de très nombreuses années, de nombreux pays dont la France l’utilisent comme avion bombardier d’eau léger. Le Trush S2R est entrainé par une turbine PT6 « Pratt & Whitney» de 700 chevaux qui lui confère une vitesse de croisière de 250 km/h et affiche une autonomie de 4 heures.  « L’originalité de cet avion est qu’il peut utiliser des pistes d’atterrissage sommaires et donc réduire son délai d’intervention sur des feux » explique Jean Bories qui après avoir travaillé dans le secteur de l’épandage s’est installé à son compte en créant une société éponyme mettant en œuvre hélicoptère et avion. Le pilote affiche une solide expérience en matière de lutte contre l’incendie qu’il a notamment acquise dans le département de l’Hérault en participant à plusieurs campagnes. Jean Bories connait bien la Corse car il y a déjà travaillé dans le passé en participant à la lutte antivectorielle qui vise rappelons-le à assainir l’environnement de l’île face aux maladies transmises par les insectes volants et plus particulièrement les moustiques. Avec cette nouvelle mission, Jean Bories revient à un rôle qu’il affectionne, celui d’ange gardien de la nature et des hommes en œuvrant au sein du SDIS 2B qui sait pouvoir compter sur lui quand la situation l’exigera.