Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

Le brûlage dirigé : une technique novatrice d’aménagement du territoire !


Le brûlage dirigé consiste à détruire par le feu des herbes, broussailles, litières, rémanents de coupe, branchages, bois morts, sujets d’essence forestière ou autres lorsqu’ils présentent de façon durable un caractère dominé et dépérissant, dont le maintien est de nature à favoriser la propagation des incendies. C’est là la définition donnée par l’école d’application de la sécurité civile (EGASC) de Valabre. Cette technique comme celle du feu tactique, est issue de la Loi d’orientation forestière du 9 juillet 2001 (L 321-12 du C.F.) qui stipule « que dans les zones où la protection contre les incendies de forêt le rend nécessaire, les travaux de prévention des dits incendies effectués par l'Etat, les collectivités territoriales et leurs groupements ou leurs mandataires tels que l'Office national des forêts et les services départementaux d'incendie et de secours ainsi que les associations syndicales autorisées peuvent comprendre des incinérations et des brûlages dirigés ».
 
Des qualifications obligatoires pour les intervenants
 
En général les brûlages dirigés sont effectués pendant la période hivernale. Cependant, la mise en œuvre d’un tel procédé requiert pour les personnels et cadres visés, des qualifications obligatoires  telles que décrites dans l'arrêté interministériel du 15 mars 2004 et organisées en 3 modules qui visent les objectifs pédagogiques suivants : être capable, sous l’autorité d’un chef de chantier, de mettre en œuvre des travaux de brûlage dirigé sur un secteur défini et dans le respect de la réglementation en vigueur (niveau équipier), être capable de réaliser les travaux de préparation et de suivi des chantiers de brûlage dirigé en regard du cahier des charges et dans le respect de la réglementation en vigueur et enfin, être capable d'encadrer des chantiers de brûlage dirigé en regard du cahier des charges et dans le respect des règles de sécurité pour les personnels et les tiers. Ainsi une session de formation « module 1 » équipier a été réalisée en 2013. Celle-ci a été délocalisée par l’ECASC à l’école départementale des sapeurs-pompiers de Corte qui en assuré la conduite. Dans le même objectif, une session «  module 2 », « responsable de chantier brûlage dirigé » est actuellement en cours dans la continuité du module 1.
 
Une équipe spécialisée pluridisciplinaire

Le SDIS 2B a très vite compris l’intérêt représenté par l’utilisation d’une telle pratique et a constitué en son sein, une équipe spécialisée pluridisciplinaire et interservices placée sous l’autorité du groupement de défense contre l’incendie de forêt. Celle-ci comporte un effectif total de 38 personnels qualifiés,  un responsable de chantier de brûlage dirigé, quatre chefs de chantiers dont trois en cours de formation. A terme il est prévu la constitution de quatre équipes judicieusement réparties sur le territoire afin de mieux répondre aux besoins opérationnels. Ainsi diverses opérations ont pu être menées à bien sur l’ensemble du territoire départemental, comme ce fut le cas sur la zone d’appui à la lutte (ZAL) de Vivario où 27 hectares sur les 70 du massif arboré ont été traités grâce à la mise en œuvre des divers techniques et outils relevant des forestiers-sapeurs : mécanisation en partie (poche ouverte, piste), travaux manuels en complément (notamment sous pinède dense), Confortement par brûlage dirigé (ouverture et entretien) par équipe interservices SDIS 2B - Forsap2B.
 
Brûlage dirigé en saison FDF : ZAL de SCAFFA ROSSA
 
Même principe sur la zone d’appui à la lutte de Scaffa Rossa, commune de Solaro où les 16 et 17 juillet 2014, une nouvelle opération a été réalisée avec des résultats très probants : 26 Ha traités avec atteinte des objectifs fixés, une très bonne réduction du combustible, une surface parcourue à 90% et enfin, une très bonne qualité du rendu opérationnel.
 
La Coupure de Combustible Active
 
Par ailleurs, toujours en avril 2014, une coupure de combustible a été opérée sur le massif de Verghello, commune de Venaco. Ce chantier qualifié de difficile a nécessité deux heures de marche aux personnels afin de pouvoir être exécuté. A cette occasion il a été fait appel au vecteur aérien pour le transport des personnels et la dépose du carburant nécessaire. Cet ouvrage a semble t-il fait ses preuves en 2007, ce qui justifiait pleinement sa maintenance.
 
 Le brûlage dirigé faunistique
 
Autres exemples de brûlage dirigé, ceux qui ont été menés sur les communes de Piedicorte-di-Caggio, d'Altiani et Asco ou l’action a consisté à protéger la faune. Une approche intéressante qui permet à la fois de réaliser un ouvrage de défense tout en assurant la sauvegarde et le maintien de la biodiversité. En effet, les forêts constituent l’habitat naturel de nombreuses espèces. D’où l’intérêt de prendre en compte ces paramètres essentiels à la protection des milieux concernés par les opérations de brûlage. Par ailleurs et c'est cela qui fait sa spécificité,  l’action menée dans les communes précitées à consisté à rouvrir le milieu afin de permettre et favoriser la colonisation des herbacées, source de nourriture pour le mouflon et autre petits gibiers (perdrix, lièvres…).
 
Bilan de la saison 2013/2014

 
Le bilan des opérations de brulage dirigé pour la saison 2013/2014 affiche la réalisation de 10 chantiers, soit 22 journées pour une surface totale traitée de 160 Hectares. Ce qui constitue un bon résultat compte-tenu des divers paramètres qui ont pu impacter la conduite de ces opérations. Ces chiffres mettent surtout en relief, la formidable capacité d’engagement de l’équipe spécialisée du SDIS 2B qui vient confirmer par son action et ses compétences, la maitrise de cette technique appelée à être amplifiée et exportée comme un modèle viable en matière de prévention contre les incendies de forêts.