Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

Le nouveau centre de première intervention du Niolu inauguré en grande pompe !


Ce ne sont pas les vannes du barrage local, mais celles du ciel qui se sont ouvertes le samedi 5 novembre dernier à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle caserne des sapeurs-pompiers du Niolu à Calacuccia. Cela n’a pas entamé l’enthousiasme de tous ceux et celles, qui avaient décidé de faire le déplacement afin de fêter l’évènement. Parmi cette foule dense, on notait la présence de nombreuses autorités civiles et militaires au premier rang de laquelle on remarquait la présence de MM. François Orlandi, président du conseil départemental de Haute-Corse et du conseil d’administration du SDIS 2B, Dominique Schuffnecker, secrétaire général de la préfecture de Haute-Corse représentant le Préfet Alain Thirion, Gilles Simeoni, président de l’exécutif de la collectivité territoriale de Corse, Petru Antone Tomasi, conseiller de l’exécutif représentant M. Jean-Guy Talamoni, président de l’assemblée de Corse,  Charles Voglimacci, président du SDIS 2A, Paul Giacobbi député de la 2ème circonscription de Haute-Corse, Jean-Baptiste Castellani, maire de Calacuccia, Colonel Charles Baldassari, directeur du SDIS 2B, Colonel Michel Bourgoin, commandant l’UIISC 5 de Corte, etc.

En raison des mauvaises conditions météorologiques, l’hommage aux disparus n’a pu se tenir auprès du monument aux morts du village mais dans les locaux du centre de première intervention en présence du drapeau et de la garde d’honneur du SDIS 2B, celui des Anciens Sapeurs Pompiers de la Haute-Corse et du drapeau de la section des anciens combattants du Niolu. L’hommage des autorités a été suivi par la remise de la médaille Vermeil des 25 ans de service au caporal-chef François-Marie Santucci, de la remise d’équipements de protection individuelle, en l'occurence des casques F1 à sept caporaux du groupement centre plaine mais aussi à six jeunes sapeurs-pompiers de Balagne ayant reçu leur diplôme national. Après quoi, M. François Orlandi, président du conseil d’administration du SDIS 2B remettait officiellement les clés de trois nouveaux camions citernes feux légers (CCFL) aux chefs des centres de secours de La Porta, Niolu et Antisanti. Cette étape protocolaire achevée, des allocutions étaient tour à tour prononcées par MM. le Colonel Charles Baldassari, directeur du SDIS 2B, Jean-Baptiste Castellani, maire de Calacuccia, Petru Antone Tomasi, conseiller de l’exécutif, Gilles Simeoni, président de l’exécutif, Paul Giaccobi député de la 2ème circonscription de Haute-Corse et Dominique Schuffnecker, secrétaire général de la Préfecture de Haute-Corse. Ces courts discours mettaient notamment en exergue le rôle vital exercé dans les territoires ruraux, par les sapeurs-pompiers dont l’implantation des casernes permet un maillage sécurisant pour les populations notamment vieillissantes y résidant. Tous reconnaissaient le grand mérite des soldats du feu dans l’accomplissement quotidien de leurs missions de protection des personnes, des biens et de l’environnement. Un vibrant hommage était également rendu à l’adresse de l’adjudant-chef Félix Alfonsi, ancien adjoint au chef de centre du CPI Niolu et M. Antoine André Geronimi ancien chef de centre dont le nom a été donné à la nouvelle caserne. Les familles de deux regrettés disparus, présentes à la cérémonie ont assisté et participé au dévoilement des deux plaques commémoratives à l’entrée du bâtiment qui conformément aux traditions a été précédé par une bénédiction des lieux et un coupé de ruban. Un vibrant « Dio vi salvi regina » venait conclure dans le recueillement cette belle cérémonie. Après quoi tout un chacun fut invité à lever le verre de l’amitié dans une ambiance des plus conviviales.
  
Le CPI Niolu en quelques chiffres :

D’aspect résolument moderne, le nouveau centre de secours qui a coûté 660 000 euros offre une surface totale de 400 mètres carrés comprenant outre des locaux techniques, un standard relié au centre opérationnel départemental ainsi que quatre chambres dont une réservée aux personnels féminins du centre. C’est donc l’aboutissement d’un projet initié en 2009 qui se concrétise comme une réalisation en tous points exemplaires pour la région du Niolu mais également pour l’ensemble du département de Haute-Corse qui poursuit sur la voie de la modernisation en attendant la régionalisation annoncée. Pour mémoire le centre de secours du Niolu, quinzième centre du département,  comprend 70 sapeurs-pompiers volontaires et professionnels et assure une moyenne de 180 interventions de secours par an. Un projet d’implantation d’équipements météorologiques par Météo France dans l’environnement du bâtiment, devrait permettre d’affiner les données essentielles à la prévention des incendies de forêts.