Le Colonel Antoine BATTESTI s'en est allé....

Antoine Battesti fût par son parcours personnel et professionnel une figure emblématique de la sécurité civile en France et plus particulièrement du corps des sapeurs-pompiers dont il a conduit la destinée sous plusieurs casquettes.

Né à Ajaccio le 2 avril 1930
, Antoine Battesti a effectué un brillant parcours, depuis les bancs de la faculté de droit d’Aix-en-Provence, jusqu’au ministère de l’intérieur où il servira au sein de l’état-major de la sécurité civile en passant par l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile N°7 dont il a été un chef charismatique.
Durant toute sa carrière qui l’a conduit à enseigner, l’homme a été un visionnaire, voire un précurseur en matière de stratégie de lutte contre les incendies de forêts. Il fonde par exemple en 2003 l’institut euro-méditerranéen des risques majeurs au sein de l’université de Corte. On lui doit aussi, outre des ouvrages pédagogiques qui font encore référence aujourd’hui, la création en Haute-Corse, d’un commando héliporté spécifique (COCHASSE) et la stratégie d’attaque initiale par les bombardiers d’eau. 

Antoine Battesti sera également de tous les engagements de secours aux personnes lors de catastrophes qui ont marqué le 20è siècle à l’instar des tremblements de terre du Frioul en 1976, à Basilicate en 1980 puis encore à El Asnam en 1981.
Derrière l’officier de terrain au langage franc et direct, se cache aussi un homme de conviction, généreux et altruiste. Des valeurs humaines et morales qui ont été appréciées au sein du service départemental d’incendie et de secours de Haute-Corse dont il a été le directeur de mai 1985  à mai 1993.

Aussi sa disparition jette un voile de deuil au sein de cet établissement où il a sans conteste contribué à former toute une génération d’officiers à l’exercice de leurs fonctions.
Le nom d’Antoine Battesti est désormais gravé dans le marbre de la sécurité civile, lui qui a tout donné afin de faire triompher les valeurs du prestigieux corps des sapeurs-pompiers. Alors aujourd’hui, nos pensées solidaires et affectueuses vont bien évidemment vers ses proches endeuillés.

 
 
 

Qu’il repose en paix au panthéon de nos souvenirs.   
 
 

Au revoir Lancelot !!! 



In lingua nustrale:

U Culunellu Antone Battesti  si nè andatu pianu pianu stu 29 di nuvembre à Embrun.

A so vita ghjè stata marturiata per una dispera magliò, quella di a morte di u so figliolu caru.

St'onest'omu ha sappiutu malgratu tuttu fa di a so vita una sorte di opera.

Pertutu d'Algeria cume maestru , passendu per una carriera militare, pò  incaricatu di missione à a prima culletivita di Corsica,  per fini cume capi cummandente di i spinghjifoci di u cismonte dà u 1985 à u 1993.
A mudellatu a strategia  corsa di a lotta contra l'incidii per ghjughje à e soie è impone questa strategia à u nivellu francese.



Tutti quelli chi l'annu cunisciutu sanu chi u Cullunellu era un omu a l'ascoltu, di una umanità tamanta è inch'u rispettu magliò per a ghjente.


I Pumpieri di u cismonte so in dolu , si pensa a cos'è lu fù, è si pensa dinò à u dulore di a so moglie, u so figliolu è e so figliole.
Quassu in u supranu, fieghja i nostri stenti. Gemi, gemi, gemi  par u nosstru culunellu, Singhozzi di mémoria, Sperenza umana

                                                                                  Chell'u riposi in pace.