Le centre d’incendie et de secours de Calvi à la manœuvre !
Dans le cadre de la formation continue obligatoire des personnels, le centre d’incendie et de secours de Calvi organisait dernièrement une manœuvre au sein du complexe sportif de Calvi. Comme l’explique le capitaine Frédéric Antoine-Santoni, chef de centre : « Nous profitons de la sollicitation de partenaires extérieurs lors de leurs exercices d'évacuation pour effectuer une manœuvre en conditions réelles. Ainsi pour le complexe sportif, le directeur de l'établissement nous a contacté afin d’effectuer un exercice d'évacuation ». Puis l’officier précise : « L'objectif est double sur un scénario commun, d’une part procéder à un exercice d'évacuation souvent obligatoire et ainsi conseiller les personnels sur la conduite à tenir, proposer des pistes d'amélioration. De l’autre, faire une manœuvre in situ en utilisant les installations et également en permettant à l'exploitant de prendre conscience de l'importance de son rôle dans les premiers instants de l'intervention. Le tout se finit généralement par un débriefing global et ensuite particulier, associant pompiers et personnels de l’établissement impliqué ». 
 
Un incendie se déclare au complexe sportif de Calvi
 
Cette manœuvre a donc commencée de manière très ordinaire avec le déclenchement d’une alerte au centre départemental opérationnel de Haute-Corse (Codis 2b) par le responsable du complexe sportif impliqué dans le scénario, en l’occurrence, un incendie dans le sous-sol avec une personne manquant à l'appel. Pour faire plus réaliste, les locaux ont été complètement enfumés. Partant de là, le Centre de Secours de Calvi alerté via le système gestion de l’alerte,  dépêche sur place un véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) et un camion citerne rural (CCR). Arrivés sur place sous les ordres du commandant  des opérations de secours, les personnels mettent en œuvre les moyens de recherche et d’intervention. Ils mènent alors une manœuvre d'investigation longue sous appareil respiratoire isolant à circuit ouvert (ARICO) en faisant usage d’une caméra thermique. Le binôme engagé procède alors à l’extinction et à l’évacuation de la victime tout en mettant en route la réanimation cardiorespiratoire (RCP).
 
L’indispensable débriefing
 
A l’issue de l’exercice un premier bilan est établi dans le dessein de vérifier si l’intervention répondait aux normes requises mais aussi d’analyser le comportement des personnels impliqués. A noter enfin que ces manœuvres, indispensables au bon fonctionnement du service public de secours sont régulièrement effectuées dans tous les centres de secours du département de Haute-Corse, à l’instar de celui de Calvi * en partenariat évidemment avec les écoles, entreprises et institutions pour qui ces manœuvres constituent souvent une obligation. Mais aussi un moyen de s’assurer de la meilleure réponse à apporter en matière de sécurité des publics reçus.

(*NDR Depuis le début d’année cinq exercices de ce genre on été fait sur Calvi : Halte-garderie, Hôtel la Balagne, centre social et école de Calvi)