Les Sapeurs-Pompiers de Balagne ont rendu hommage à l’équipage du Pélican 36 !
Le 1er aout 2005, l’impensable se produit au dessus de la baie de Calvi. Alors qu’il effectue une approche afin de procéder à un largage sur le feu menaçant les hauteurs de la ville, le CL 415 N° 36 piloté par Jean-Luc de Benedict et Ludovic Piasentin se brise en deux, ne laissant aucune chance à ses occupants. Afin que l’on n’oublie pas, le sacrifice de ces deux valeureux pilotes de la sécurité civile et tous ceux qui comme eux, ont perdu leur vie en service commandé en Corse, les sapeurs-pompiers de Calvi ont fait ériger sur la place d’armes de la caserne, une stèle commémorant cette véritable tragédie. C’est autour de celle-ci que l’équipe de garde, des représentants des diverses casernes et des cadres du Sdis 2b, 2a et de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile N°7 de Brignoles, devaient former un piquet d’honneur afin de rendre un hommage appuyé à l’équipage du Pélican 36. On notait également, la présence de MM le Colonel Bruno Maestracci, directeur du Sdis 2a et ancien chef de centre de Calvi et du commandant Jean-Noël Rigot, chef du groupement opérationnel Sud, représentant le Colonel Charles Baldassari directeur du Sdis 2b et M. François Orlandi, président du Sdis 2b. C’est sous le commandement du Capitaine Frédéric Antoine Santoni, chef du centre de secours de Calvi et du bassin opérationnel de Balagne, que s’est déroulée cette belle cérémonie du souvenir. Celle-ci a débuté par la remise de deux gerbes. L’une au nom de l’amicale des pompiers du ciel représentée sur place par M. Alain Huet, pilote retraité de Canadair, l’autre au nom de l’amicale des sapeurs-pompiers de Calvi. Une minute de silence était observée et l’Abbé Ange-Michel Valery, curé de la cité Semper Fidelis, devait ensuite bénir la stèle comme le veut la coutume. Le passage de l’un des Canadair basés à Ajaccio au-dessus de la stèle en fin de cérémonie, marquait de manière symbolique, le respect que l’on doit à ceux qui donnent leurs vies pour en sauver d’autres. Ce devoir de mémoire essentiel et ardemment défendu par l’union départementale des sapeurs-pompiers de Haute-Corse, associée à l’hommage. A l’issue, tout un chacun était invité par l’amicale des pompiers de Calvi, à partager le verre de l’amitié.