Nos sapeurs-pompiers ont évité le pire lors du feu du magasin GIFI à Corbara
Il était environ 15 h 30, quand un incendie particulièrement virulent s’est déclaré au sein de la zone artisanale de la commune de Corbara, jouxtant la route territoriale 30 reliant L’Ile-Rousse à Calvi. Trois magasins s’y trouvant dont un à l’enseigne GIFI sont rapidement menacés par les flammes et évacués selon la procédure interne de sécurité. Aussitôt prévenu, le centre de traitement de l’alerte du CODIS 2B, déclenche outre l’envoi d’engins provenant des centres de secours de Balagne, de Ponte-Leccia et Lucciana, des moyens de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile N°7 de Brignoles se trouvant alors sur le terrain dans le cadre de la surveillance contre les incendies de forêts. Au plus fort de l’action, les engins suivants ont été déployés : un fourgon pompe-tonne léger, deux camions citernes ruraux, quatre camions citernes de grande capacité, une échelle pivotante semi-automatique, un bras élévateur aérien, une section d’intervention feux de forêt, deux véhicules de secours et d’aide aux victimes, une infirmière sapeur-pompier, un véhicule d’assistance respiratoire et un poste de commandement de colonne. Comme l’a précisé le commandant des opérations de secours, le capitaine Frédéric Antoine-Santoni : « la totalité des 1500 m2 du magasin GIFI se sont embrasés en une demi-heure avec effondrement de la structure sous l’effet de la chaleur. Notre objectif était de préserver essentiellement les outils de travail que représentaient le magasin La Halle et Mexx et de mettre en sécurité les employés et clients présents au moment des faits ». Puis l’intéressé de poursuivre : « Pour cela un dispositif hydraulique équivalent à 5500 litre par minute au plus haut du dispositif a permis d'éviter que les 1500 m2 restant ne partent en fumée ». A noter que l’action conjuguée et efficiente de ces moyens dans un contexte particulièrement hostile en raison des fortes fumées toxiques se dégageant du brasier, a permis de contenir l’important sinistre dans les limites du seul magasin GIFI, évitant une propagation autrement plus catastrophique qui aurait conduit à la destruction des deux autres magasins contigus ainsi qu’au maquis environnant menaçant directement le village de Corbara. Pour preuve, deux sautes de feu y ont rapidement été éteintes grâce à la mise en place des moyens par le commandant des opérations de secours. Avisé, le premier magistrat de la commune, M. Paul Lions s’est rendu immédiatement auprès du poste de commandement dressé à proximité du chantier où il y retrouvait notamment le commandant des opérations de secours, le Capitaine Frédéric Antoine-Santoni et le sous-préfet de Calvi, M. Jérôme Seguy. Le maire de Corbara constatant navré la perte d’un magasin apprécié des balanins, s’est cependant félicité de l’action rapide des sapeurs-pompiers qui selon lui ont évité le pire et du fait qu’il n’y ait pas eu une seule victime à déplorer.  Dès l’accalmie obtenue, un premier bilan était fait et venait sceller le destin de l’établissement balanin certainement promis à la reconstruction.  Côté sauveteurs, deux sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés et ont reçu des soins appropriés à leur état. En fin d’après-midi, un engin de chantier de la Sté Beveraggi, réquisitionné par le maire de Corbara, est venu abattre une partie du magasin GIFI afin que les pompiers puissent en toute sécurité, terminer l’extinction d’un point chaud au niveau de la réserve. En fin d’après-midi, le dispositif était levé après de longues heures d’un âpre combat contre les flammes. Durant toute cette période, le centre opérationnel départemental (Codis) en lien avec l'encadrement territorial Balagne, devait assurer en parallèle, à la fois la couverture "feux de forêt" du secteur mais également le réarmement des centres de secours dont un certain de moyens humains et matériels ont été engagés sur le chantier.