Site internet du Service Départemental d'Incendie et de Secours

L'ARTICLE

Le SIS 2B expérimente un exercice transfrontalier « submersion marine » inédit à l’école de formation de Corte


Durant trois jours, un exercice de simulation de submersion marine inédit en Europe, s’est déroulé à l’école des Sapeurs-Pompiers de la Haute-Corse dans le cadre du projet MAREGOT (Management des Risques de l’Erosion côtière et actions de gouvernance Transfrontalière), développé en partenariat avec le Service d’Incendie et de Secours de la Haute-Corse et cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) sous l’objectif de Coopération Territoriale Européenne (CTE) du projet stratégique d’INTERREG Italie-France Maritime 2014-2020. 

Cette première session transfrontalière du genre, était organisée sur la base du module « Submersion Marine et Inondation » développé par la Société leader mondial du secteur « Crisis Simulation Engineering » et nouvellement réceptionné par l’Ecole des Sapeurs-Pompiers de la Haute-Corse (EDSP). Elle impliquait des stagiaires européens venus des Universités de Cagliari, Gènes, Florence, de la Région Toscane mais aussi des cadres et personnels de l’Office de l’Environnement de la Corse (OEC) et du Service d’Incendie et de Secours de la Haute-Corse (SIS 2B).  Ces derniers devaient dès la première journée, se familiariser avec l’environnement pédagogique du simulateur et en acquérir les outils intégrés. La seconde journée était consacrée exclusivement à un exercice qui avait pour but de travailler sur un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) à partir d’un scénario de Tsunami sur la côte basse d’une commune de la Plaine Orientale. Ainsi, les participants ont été amenés à jouer les rôles du Maire et du Poste de Commandement Communal (PCC) et effectuer des reconnaissances à bord de véhicules virtuels, tout comme l’hélicoptère d’ailleurs. A l’issue de quoi, un point presse plus vrai que nature a été tenu. La dernière journée devait être celle de l’incontournable débriefing, une occasion pour les opérationnels français et universitaires italiens de croiser leurs impressions, leur ressenti mais aussi, de contribuer à dégager de nouvelles pistes d’amélioration. A noter enfin, le formidable engagement du Staff de l’Ecole Des Sapeurs-Pompiers de Haute-Corse et du Centre de Secours de Corte, qui se sont mis à disposition afin de contribuer à la réussite de cet exercice.